Marie a 83 ans. Elle est veuve. Et même si son atout charme reste son sourire, elle avoue qu’elle a moins d’énergie, mais que c’est la vie !

 

PRISE DE CONSCIENCE

Un constat que sa fille Élisabeth fait à chaque nouvelle visite chez elle. Même Jacques, son mari, et Élodie, sa fille, s’inquiètent pour Marie. De leur côté, ils ont commencé à s’intéresser aux solutions qui s’offrent aux séniors : maintien à domicile ? résidence services sénior ? maison de retraite médicalisée ?

 

LE TEMPS DE LA REFLEXION

Élodie, très proche de sa grand-mère, recueille souvent ses confidences. Une complicité qui lui permet de déceler ses appréhensions quant à son avenir dans une maison devenue trop grande pour elle seule. Elle confie à sa petite-fille qu’elle a peur du malaise, de la chute, de l’isolement aussi, elle qui n’ose plus prendre sa voiture… mais qu’elle ne se sent pas encore prête à tout quitter. Doucement, Élodie la rassure et l’amène à entrevoir tous les avantages d’une Résidence Autonomie. Marie continue à opposer ses arguments nourris de ses peurs : changement radical de vie, rumeurs de maltraitance des personnes âgées et tant d’autres…

Le temps passe et un jour, Marie annonce « qu’elle va y réfléchir » !

 

INTERROGATIONS ET SOLUTIONS

Un premier pas qui amène à nombre de nouvelles interrogations angoissantes. Quelle structure sera la mieux adaptée à la personnalité de Marie ? Combien cela va-t-il coûter ?

Maintenant que Marie a pris sa décision entourée de sa famille, le moment est venu d’approfondir le sujet.

S ‘ensuit un véritable parcours du combattant pour Élisabeth qui ne veut rien laisser au hasard pour le bien-être de sa maman : presse spécialisée papier et internet, médecin traitant, expériences d’amis, contact avec des associations pour le logement des séniors (AS), services sociaux (assistante sociale)…  Une quête d’informations obsédante, à mener de front avec sa vie privée et professionnelle !

 

LA PRISE DE DÉCISION

Finalement, c’est Marie, très attachée à sa liberté, qui oriente les recherches sur une Résidence Séniors. Organisée de manière conviviale, la première visite a pour objectif de lui permettre de se projeter. Bien entendu, Élodie et Élisabeth l’accompagnent et l’invitent à exprimer tous ses ressentis, ses craintes, ses attentes…

Vont suivre d’autres visites dans d’autres lieux préalablement sélectionnés, puis vient l’heure du choix en fonction des critères définis par Marie et les siens : parking, vie de quartier, accueil des autres résidents, services proposés, proximité géographique avec la famille…

 

On prend un dernier avis auprès de l’entourage proche et on organise même une période découverte au sein de la structure choisie. Et puis, c’est le grand saut !

 

Maintenant que la décision est prise, Élisabeth et Marie ont du pain sur la planche : préavis à donner, déménagement à organiser et évidemment l’étape tri obligatoire qui arrache quelques larmes à la mère comme à la fille.

Heureusement Élodie a réussi à entraîner sa grand-mère dans une séance shopping déco qui lui change les idées et lui donne même l’envie d’imprimer son empreinte dans son nouveau chez-elle.

 

NOUVEAU DÉPART !

Et le grand jour arrive. Les premières journées sont occupées à s’installer et à prendre ses marques. Marie, indépendante mais sociable, est très vite en affinité avec Helga, une vieille dame de son âge, au parcours et aux goûts similaires.

 

De son propre aveu, Marie n’aurait jamais pensé retrouver le goût de l’amitié, celui des repas et des sorties partagés. De son côté Élisabeth est rassurée par la bienveillance de l’équipe et par la nouvelle joie de vivre de sa maman. Et tellement heureuse de sa complicité retrouvée avec elle, une fois les tracas du quotidien et la peur de la solitude définitivement éloignés.